Le Blog d'un JBD

12 mai 2007

5 ans pour réformer la France!

Nicolas Sarkozy a donc été choisi par les Français dimanche dernier pour être leur nouveau Président de la République. Étant sarkozyste depuis un certain temps maintenant, vous pouvez facilement imaginer mon bonheur. La France me semble être entre de bonnes mains et si le peuple lui fait confiance, Sarkozy va remettre la France dans le droit chemin.
Il sera l'homme des réformes dont la France a tant besoin pour redevenir une grande puissance économique. J'espère toutefois que les Français lui laisseront du temps et qu'ils ne descendront pas dans la rue à la moindre proposition de réforme!

De ce point de vue, son escapade Maltaise a une effet désastreux sur le crédit que peuvent lui accorder les Français. Se faire payer des vacances par un milliardaire quand on veut mettre fin à la société de l'assistanat, j'avoue que ça la fout mal. Grossière erreur politique donc de sa part, qui sera, je le souhaite vivement pour la France, très vite oubliée!

Toutefois, Nicolas Sarkozy ne doit pas oublier une chose: les Français et même ses militants, n'ont pas signé un chèque en blanc en choisissant de l'élire Président! À lui de ne pas décevoir les espoirs énormes que j'ai placé en lui!

Que ces 5 ans soient utiles pour le pays!

Posté par Le JBD à 02:15 - Commentaires [12] - Permalien [#]


26 avril 2007

Amis centristes: le bon choix c'est Nicolas!

Petit argumentaire des Supporters de Nicolas Sarkozy qui démontre clairement que le choix naturel des électeurs centristes c'est Nicolas Sarkozy


COMPARONS !
         
         

            

Voici quelques éléments factuels qui démontrent, s'il en était besoin, que les propositions du candidat centriste au premier tour étaient, sans aucun doute, plus proche de celle de Nicolas Sarkozy que d'Arlette Laguiller ou d'Olivier Besancenot.

Economie :

  • François Bayrou proposait de payer les heures supplémentaires 35 % de plus qu'une heure normale sans charge supplémentaire pour l'entreprise.
    Nicolas Sarkozy propose d'exonérer les heures supplémentaires de charges patronales et salariales, ce qui permet :
    -> au salarié de toucher 60 % de plus (contre 35 % avec Bayrou)
    -> à l'entreprise de payer l'heure supplémentaire moins qu'une heure normale (elle coûte plus qu'une heure normale avec la mesure Bayrou)
  • François Bayrou proposait d'augmenter les crédits de la recherche de 5 % par an pendant 10 ans.
    Nicolas Sarkozy propose de les augmenter de 4 milliards d'euros (40 % en 5 ans).
  • François Bayrou proposait d'obliger l'Etat à respecter des règles en matière de délais de paiement.
    Nicolas Sarkozy propose que l'Etat apure instantanément toutes ses dettes de plus de 45 jours à l'égard des PME dès son arrivée.
  • François Bayrou proposait de garantir 20 % des marchés publics aux PME.
    Nicolas Sarkozy propose de renégocier le traité OMC qui nous interdit actuellement cette politique.

    Dette :
  • François Bayrou proposait d'interdire à l'Etat d'emprunter pour financer son fonctionnement courant
    Nicolas Sarkozy aussi.
  • François Bayrou proposait de réformer l'Etat.
    Nicolas Sarkozy propose une méthode et une ambition précises : ne remplacer qu'un fonctionnaire sur deux partants à la retraite.

    Fiscalité :
  • François Bayrou proposait d'alléger la fiscalité sur le patrimoine (exonération des droits de succession en ligne directe et réforme de l'ISF).
    Nicolas Sarkozy propose d'exonérer de droits de succession 95% des patrimoines, de mettre le bouclier fiscal à 50% et de permettre aux personnes redevables de l'ISF de réduire jusqu'à 50 000 euros l'impôt dû à raison des sommes investies dans le financement des projets des PME.

    Education :
  • François Bayrou proposait de donner à tous les lycées de France un égal accès aux formations supérieures d'excellence.
    Nicolas Sarkozy propose la même mesure de discrimination positive pour rétablir l'égalité réelle des chances.
  • François Bayrou proposait d'investir dans l'université et de leur donner plus de liberté de gestion.
    Nicolas Sarkozy propose d'augmenter de moitié le budget de l'enseignement supérieur et d'engager une réforme profonde des universités en leur donnant l'autonomie.

    Logement :
  • François Bayrou proposait de créer un système d'assurance mutuelle pour supprimer les garanties et cautions exigées des locataires.
    Nicolas Sarkozy propose la création d'un service public de la caution.

    Transports :
  • François Bayrou proposait le service minimum garanti dans les transports publics.
    Nicolas Sarkozy le fera dès l'été.

    Agriculture :
  • François Bayrou proposait le maintien d'une PAC ambitieuse, des aides à l'installation, d'encourager l'investissement dans l'aval des filières, d'étendre dans le monde la politique de traçabilité et les normes sanitaires et environnementales européennes.
    Nicolas Sarkozy aussi.

    Démocratie :
  • François Bayrou proposait de limiter le nombre de ministres à 20.
    Nicolas Sarkozy propose de limiter à 15.
  • François Bayrou proposait de limiter le droit de nomination du Président de la République
    Nicolas Sarkozy propose de soumettre les nominations importantes à l'approbation des commissions compétentes du Parlement.

    Environnement :
  • François Bayrou proposait une taxe sur les énergies fossiles.
    Nicolas Sarkozy propose une redevance sur le transport routier pour doubler le financement des infrastructures de transport ferroviaires, fluviales et maritimes. Il propose aussi une taxe sur le contenu en carbone des produits importés de pays qui ne s'engagent pas dans le protocole de Kyoto : le produit de cette taxe augmenterait les recettes propres de l'Union européenne pour financer une politique commune de la recherche.

    Retraites :
  • François Bayrou proposait de réformer les régimes de retraite et revaloriser les petites pensions.
    Nicolas Sarkozy propose de rétablir l'équité entre les régimes de retraite en reformant les régimes spéciaux, ce qui donner les marges de manoeuvre nécessaires pour revaloriser très sensiblement le minimum vieillesse et les pensions de réversion.

    Institutions :
  • François Bayrou proposait une démocratie assainie reposant sur la responsabilité des gouvernants ainsi que la séparation et le contrôle des pouvoirs.
    Nicolas Sarkozy propose une démocratie irréprochable (il n'y a pas besoin de changer le numéro de la République pour cela, la Vème ayant permis de réconcilier notre pays avec la stabilité et l'efficacité des institutions) avec : un renforcement des prérogatives du Parlement (une plus grande maîtrise de l'ordre du jour, la fin du domaine réservé en matière de défense et de politique internationale, instauration d'un contrôle sur l'activité des services de renseignement), la validation des nominations de hauts responsables par le Parlement, une justice vraiment responsable et vraiment indépendante (le Chef de l'Etat cesse de présider le CSM dont la composition est élargie à des non magistrats), un statut de l'opposition conforté (un Président qui s'engage sur des résultats et rend régulièrement compte aux Français, un Président qui vient expliquer sa politique et ses initiatives devant la représentation nationale (défense, politique extérieure, Europe, développement ...).
  • Posté par Le JBD à 13:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]

    25 avril 2007

    Discours d'Eric Besson à Dijon


    Discours d'Eric Besson à Dijon
    Vidéo envoyée par sarkozyfr
    retrouvez cette vidéo sur www.sarkozy.fr, NSTV, dans la chaîne "Soutiens" Lors du meeting de Dijon, discours de Eric Besson

    Posté par Le JBD à 00:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]

    Enrico Macias chante pour Nicolas


    Enrico Macias chante pour Nicolas
    Vidéo envoyée par sarkozyfr
    Retrouvez toutes les vidéos de la campagne de Nicolas Sarkozy sur le site www.sarkozy.fr

    Posté par Le JBD à 00:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

    le Discours du 22 Avril


    le Discours du 22 Avril
    Vidéo envoyée par sarkozyfr
    Retrouvez cette vidéo sur www.sarkozy.fr, NSTV, dans la chaîne "Discours". 22 Avril. Le soir du premier tour, salle Gaveau, après la proclamation des résultats...

    Posté par Le JBD à 00:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]


    21 avril 2007

    Pas de résultats avant 20 heures dimanche!

    Bien que les partis politiques connaîtront les résultats dès 19 heures et par voie de conséquence leurs militants aussi, il convient de ne donner aucun résultat avant 20 heures et ce afin de ne pas influencer le vote des électeurs des grandes villes.
    Canalblog s'engage d'ailleurs à faire respecter fermement cette loi, devant les appels à la désobéissance de Morandini notamment, et je me joins donc à ce sens de la loi de Canalblog:

    Elections du 22 avril en France : pas de divulgation des résultats avant 20h

    Nous attirons votre attention sur les principes exceptionnels de modération qui seront mis en place la veille et le jour des scrutins sur CanalBlog conformément à la loi n°2002-214 du 19 février 2002 sur la diffusion des sondages d’opinion concernant les élections présidentielles :

    CanalBlog se devant de respecter la législation française, les règles suivantes seront appliquées à partir de ce soir minuit et jusqu'à dimanche 20h :

    • La veille du scrutin et le jour du scrutin lui-même, la publication de tout sondage ou résultats de sondages est interdite.
    • Toute publication de résultats avant la fermeture du dernier bureau de vote (20h heure de Paris, 18h GMT) et l’annonce officielle des résultats est interdite.
    • Tout lien hypertexte invitant manifestement à consulter des sondages ou à consulter les résultats avant les résultats officiels est interdit.
    • Tout commentaire concernant ou s'appuyant sur des sondages ou des tendances est interdit.

    Merci de respecter et de faire respecter ces règles !

    Posté par Le JBD à 01:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

    20 avril 2007

    Ensemble tout devient possible


    chanson Ensemble tout devient possible
    Vidéo envoyée par sarkozyfr

    Retrouvez toutes les vidéos de la campagne de Nicolas Sarkozy sur le site www.sarkozy.fr ENSEMBLE TOUT DEVIENT POSSIBLE!

    Posté par Le JBD à 12:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

    Une campagne sur le terrain


    Nicolas Sarkozy tel qu'il est
    Vidéo envoyée par sarkozyfr

    Retrouvez toutes les vidéos de la campagne de Nicolas Sarkozy sur le site www.sarkozy.fr, NSTV. Clip vidéo des meilleurs moments de la campagne de Nicolas Sarkozy sur le terrain à la rencontre des français.

    Une campagne très réussie à mon sens! Et vous qu'en pensez vous?

    Posté par Le JBD à 12:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]

    18 avril 2007

    Ce matin, Ségolène a posé un lapin...

    seg1ul

    Ségolène Royal aura décidémment fait une bien pâle campagne... On connaissait ses bourdes, son manque d'assurance face aux médias, ses discours appris par coeur et récités sans entrain. Mais le meilleur est venu pour la fin! Pour éviter tout cela et ne pas se griller à quelques jours de l'élection, Sego a décidé de snobber les médias en choisissant ses interviews.
    En gros, si elle n'a pas eu le temps d'apprendre sa leçon, elle ne se rend pas au rendez-vous. Cela fait étrangement penser à un élève qui ne se rend pas à un exposé car il ne l'a pas travaillé ou à un salarié qui prétexte une maladie pour éviter une réunion.
    Inquiétant quand on veut être Présidente de la République! On l'imagine déjà se faire porter pâle à une réunion du G7!

    Alors Français pas de blague dans les urnes le 22 avril! Il en va de la crédibilité de la France.

    Voici l'excellent papier du Figaro qui en rend compte:

    Quand Royal esquive les questions

    MYRIAM LÉVY.

    Publié le  18 avril 2007

    Actualisé le 18 avril 2007 : 07h34

    logo FIGARO Fermer le fenêtre La déclaration est la formule que semble privilégier Ségolène Royal pour s'adresser aux médias. <BR/> Boisot/Le Figaro.<BR/>

    La déclaration est la formule que semble privilégier Ségolène Royal pour s'adresser aux médias.

    Boisot/Le Figaro.

    logo FIGARO Fermer le fenêtre


    La déclaration est la formule que semble privilégier Ségolène Royal pour s'adresser aux médias. <BR/>

    Zoom +

    La déclaration est la formule que semble privilégier Ségolène Royal pour s'adresser aux médias.

    Boisot/Le Figaro.
    .

    En complément

    lnext L'interview au Figaro annulée

           

    En cette fin de campagne, la candidate annule rendez-vous et interviews.

     

    CE QUI N'ÉTAIT au départ qu'une mauvaise habitude est devenu une stratégie. Depuis le début de la campagne électorale, Ségolène Royal a « posé des lapins » à une bonne douzaine de médias. Mais dans cette dernière semaine, elle annule les interviews, en cascade. Alors qu'elle devait plancher hier matin devant les lecteurs du Parisien  - un exercice d'ordinaire très prisé des politiques - elle a annulé in extremis sa venue, lundi après-midi. Le 10 avril, elle s'était fait remplacer au pied levé par Jean-Pierre Chevènement sur Europe 1. Hier matin, les agences de presse internationales Reuters et Associated Press, qui avaient rendez-vous au QG de Royal, boulevard Saint-Germain, ont fait antichambre pendant une heure et demie, avant qu'on leur annonce que l'interview était annulée, la candidate n'ayant « pas eu le temps de lire les questions » qu'elles avaient été invitées à lui transmettre par avance.

     

    Les questions, c'est bien là le problème. Après avoir sans cesse promis des rencontres régulières à la presse, la candidate a trouvé un nouveau style de communication peu participatif : la déclaration sans question ! Ce fut le cas, lundi soir à Nantes, lorsqu'elle a annoncé que la lutte contre les violences faites aux femmes serait élue « grande cause nationale » et aussi hier matin à Paris pour sa déclaration sur le train de vie de l'Etat (lire ci-contre). Et lorsqu'un journaliste ose tout de même poser une question, la candidate botte en touche tandis que le directeur de campagne François Rebsamen met fin à l'échange d'un « Bon, voilà » qui sonne comme un ite missa est.

     

    Posture antisystème

     

    Le tournant dans l'attitude date de l'annonce précipitée du Contrat première chance. Mal préparée, la candidate a fait face à des questions précises, auxquelles elle était bien en peine de répondre. Puis, lorsque le débat s'est mis à tourner autour de l'appel de Michel Rocard à une alliance avec François Bayrou avant le premier tour, elle a tout fait pour échapper aux questions sur sa stratégie. La formule de la déclaration lui permet de choisir elle-même le terrain sur lequel elle se place, en imposant son thème du jour, notamment aux télévisions et aux radios.

     

    Royal estime qu'elle peut se permettre de dire non aux médias, même si elle s'était engagée auprès d'eux auparavant. Après tout, la posture antimédia et antisystème a profité à François Bayrou en début de campagne et la dénonciation du poids de la presse est un thème porteur, notamment dans les classes populaires. « On n'est pas là pour faire vendre des journaux. Ce n'est pas ce que les Français attendent », lâche Rebsamen. Et de glisser que la candidate a tiré les leçons de 2002 : elle veut garder sa liberté pour « être réactive aux événements », comme elle l'a fait à Nantes en se saisissant du meurtre de Sophie Gravaud comme point d'appui pour sa campagne. Rappelant que Lionel Jospin était « engoncé dans son programme de déplacements », Rebsamen ajoute : « Avec elle, on n'aura pas papy Voise qui passe pendant une semaine sans qu'elle réagisse. »

     

    Posté par Le JBD à 17:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

    15 avril 2007

    Nicolas Sarkozy - Spot campagne


     

    Spot de campagne de Nicolas Sarkozy à l'election présidentielle 2007.

    La fatalité ne fait partie de son langage, l'action est la passion de sa vie. Je trouve ce spot très réussi, et vous?

    Posté par Le JBD à 00:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]