26 avril 2007

Amis centristes: le bon choix c'est Nicolas!

Petit argumentaire des Supporters de Nicolas Sarkozy qui démontre clairement que le choix naturel des électeurs centristes c'est Nicolas Sarkozy


COMPARONS !
         
         

            

Voici quelques éléments factuels qui démontrent, s'il en était besoin, que les propositions du candidat centriste au premier tour étaient, sans aucun doute, plus proche de celle de Nicolas Sarkozy que d'Arlette Laguiller ou d'Olivier Besancenot.

Economie :

  • François Bayrou proposait de payer les heures supplémentaires 35 % de plus qu'une heure normale sans charge supplémentaire pour l'entreprise.
    Nicolas Sarkozy propose d'exonérer les heures supplémentaires de charges patronales et salariales, ce qui permet :
    -> au salarié de toucher 60 % de plus (contre 35 % avec Bayrou)
    -> à l'entreprise de payer l'heure supplémentaire moins qu'une heure normale (elle coûte plus qu'une heure normale avec la mesure Bayrou)
  • François Bayrou proposait d'augmenter les crédits de la recherche de 5 % par an pendant 10 ans.
    Nicolas Sarkozy propose de les augmenter de 4 milliards d'euros (40 % en 5 ans).
  • François Bayrou proposait d'obliger l'Etat à respecter des règles en matière de délais de paiement.
    Nicolas Sarkozy propose que l'Etat apure instantanément toutes ses dettes de plus de 45 jours à l'égard des PME dès son arrivée.
  • François Bayrou proposait de garantir 20 % des marchés publics aux PME.
    Nicolas Sarkozy propose de renégocier le traité OMC qui nous interdit actuellement cette politique.

    Dette :
  • François Bayrou proposait d'interdire à l'Etat d'emprunter pour financer son fonctionnement courant
    Nicolas Sarkozy aussi.
  • François Bayrou proposait de réformer l'Etat.
    Nicolas Sarkozy propose une méthode et une ambition précises : ne remplacer qu'un fonctionnaire sur deux partants à la retraite.

    Fiscalité :
  • François Bayrou proposait d'alléger la fiscalité sur le patrimoine (exonération des droits de succession en ligne directe et réforme de l'ISF).
    Nicolas Sarkozy propose d'exonérer de droits de succession 95% des patrimoines, de mettre le bouclier fiscal à 50% et de permettre aux personnes redevables de l'ISF de réduire jusqu'à 50 000 euros l'impôt dû à raison des sommes investies dans le financement des projets des PME.

    Education :
  • François Bayrou proposait de donner à tous les lycées de France un égal accès aux formations supérieures d'excellence.
    Nicolas Sarkozy propose la même mesure de discrimination positive pour rétablir l'égalité réelle des chances.
  • François Bayrou proposait d'investir dans l'université et de leur donner plus de liberté de gestion.
    Nicolas Sarkozy propose d'augmenter de moitié le budget de l'enseignement supérieur et d'engager une réforme profonde des universités en leur donnant l'autonomie.

    Logement :
  • François Bayrou proposait de créer un système d'assurance mutuelle pour supprimer les garanties et cautions exigées des locataires.
    Nicolas Sarkozy propose la création d'un service public de la caution.

    Transports :
  • François Bayrou proposait le service minimum garanti dans les transports publics.
    Nicolas Sarkozy le fera dès l'été.

    Agriculture :
  • François Bayrou proposait le maintien d'une PAC ambitieuse, des aides à l'installation, d'encourager l'investissement dans l'aval des filières, d'étendre dans le monde la politique de traçabilité et les normes sanitaires et environnementales européennes.
    Nicolas Sarkozy aussi.

    Démocratie :
  • François Bayrou proposait de limiter le nombre de ministres à 20.
    Nicolas Sarkozy propose de limiter à 15.
  • François Bayrou proposait de limiter le droit de nomination du Président de la République
    Nicolas Sarkozy propose de soumettre les nominations importantes à l'approbation des commissions compétentes du Parlement.

    Environnement :
  • François Bayrou proposait une taxe sur les énergies fossiles.
    Nicolas Sarkozy propose une redevance sur le transport routier pour doubler le financement des infrastructures de transport ferroviaires, fluviales et maritimes. Il propose aussi une taxe sur le contenu en carbone des produits importés de pays qui ne s'engagent pas dans le protocole de Kyoto : le produit de cette taxe augmenterait les recettes propres de l'Union européenne pour financer une politique commune de la recherche.

    Retraites :
  • François Bayrou proposait de réformer les régimes de retraite et revaloriser les petites pensions.
    Nicolas Sarkozy propose de rétablir l'équité entre les régimes de retraite en reformant les régimes spéciaux, ce qui donner les marges de manoeuvre nécessaires pour revaloriser très sensiblement le minimum vieillesse et les pensions de réversion.

    Institutions :
  • François Bayrou proposait une démocratie assainie reposant sur la responsabilité des gouvernants ainsi que la séparation et le contrôle des pouvoirs.
    Nicolas Sarkozy propose une démocratie irréprochable (il n'y a pas besoin de changer le numéro de la République pour cela, la Vème ayant permis de réconcilier notre pays avec la stabilité et l'efficacité des institutions) avec : un renforcement des prérogatives du Parlement (une plus grande maîtrise de l'ordre du jour, la fin du domaine réservé en matière de défense et de politique internationale, instauration d'un contrôle sur l'activité des services de renseignement), la validation des nominations de hauts responsables par le Parlement, une justice vraiment responsable et vraiment indépendante (le Chef de l'Etat cesse de présider le CSM dont la composition est élargie à des non magistrats), un statut de l'opposition conforté (un Président qui s'engage sur des résultats et rend régulièrement compte aux Français, un Président qui vient expliquer sa politique et ses initiatives devant la représentation nationale (défense, politique extérieure, Europe, développement ...).
  • Posté par Le JBD à 13:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]


    Commentaires sur Amis centristes: le bon choix c'est Nicolas!

      ne comparons que ce qui peut l'être

      ton racollage fait vraiment pitié et tes arguments confinent au mensonge.

      par ailleurs, personne ne remet en cause l'aptitude de notre cher nicolas à multiplier ses promesses mais son incapacité pathologique à mette en place un projet doté d'un buget équilibré

      Posté par akuma, 26 avril 2007 à 15:59 | | Répondre
    • « C’est vrai que ça va être difficile, même quasi impossible, de tout faire, mais il ne fallait pas le dire. C’est toujours comme ça une campagne : on promet pour être élu, et après on déçoit. » Relevé par le Canard enchaîné du 21-02-2007.

      Posté par donz, 28 avril 2007 à 01:26 | | Répondre
    Nouveau commentaire